La Bonne Maison

« Les rosiers grimpants ou sarmenteux, plantés au début sans plan établi, suivant mes trouvailles plutôt rares et laborieuses, devaient se fondre dans des camaïeux de couleur : crème, rose frais, jaune tendre, rose abricoté, avec un ou deux prune au milieu pour réveiller le tout. À plusieurs reprises, des erreurs d’étiquette ou un port trop raide m’obligèrent à en déménager. Ainsi "Alister Stella Gray" s’avéra au bout de deux ans n’être qu’un imposteur d’un jaune criard ; pire, il ne sentait rien. À l’automne suivant l’inconnu disparaissait. »

Les roses anciennes portent des noms de rêve : Aglaïa, Impératrice Joséphine ou Bouquet d’Or. Elles ont la légèreté de la mousseline comme Félicité Perpétue, offrent un parfum de myrrhe comme Belle Isis… Beaucoup ont une histoire.
Découvrez une sélection des sept cents variétés cultivées dans le jardin de La Bonne Maison, en suivant les pas d’Odile Masquelier : grande spécialiste des roses, elle nous entraîne à la découverte du paradis raffiné et inventif qu’elle leur a consacré, dressant plusieurs pergolas de roses aux couleurs tendres, mêlant les rosiers aux vivaces, faisant ployer de vieux fruitiers sous de gigantesques rosiers lianes…